Le flexitarisme. Vous avez déjà entendu ce terme ? Il désigne une nouvelle habitude d’alimentation au milieu du carnivore et du végétarien. En effet, les flexitariens, terme qui désigne ceux qui pratiquent le flexitarisme, consomment de la viande et des produits de saison. Par ailleurs, la qualité des aliments est le maître-mot dans cette pratique. En outre, il faut aussi connaître que le flexitarisme a des impacts sur l’environnement, la santé et le portefeuille. Découvrez le concept de cette tendance alimentaire du moment dans les lignes suivantes !

Le Flexitarisme, qu’est-ce que c’est ?

le flexitarisme

Le flexitarisme est un nouveau mode de consommation et d’alimentation qui se répand peu à peu ces dernières années. Il s’agit d’un régime alimentaire qui se manifeste par consommer de la chair animale en petite quantité. En outre, les produits de saison sont également mis à l’honneur dans cette nouvelle manière de s’alimenter. Dans tous les cas, qu’il s’agisse de chair animale ou de produit végétal, le flexitarisme mise grandement sur la qualité des aliments. En d’autres termes, les flexitariens se tournent vers plus de verdure et d’autres sources de protéines à mettre dans leurs assiettes

Ainsi, les flexitariens se permettent de manger de la viande, du poisson et des fruits de mer à temps partiel. En outre, ces “végétariens à mi-temps” ne sont pas des militants. Ils sont plutôt en quête d’une meilleure façon de se nourrir. De ce fait, chacun a sa raison de se tourner vers ce nouveau comportement alimentaire. Il y en a qui sont motivés pour des causes écologiques, d’autres qui se sont fixés pour but de garder un corps sain ou encore pour des raisons financières.

 

Comment composer une assiette saine et responsable ?

Brochette de légumes

Consommer les aliments riches en protéines végétales

Le flexitarisme repose sur des apports en protéines autres que la viande. Ainsi, une assiette flexitarienne équilibrée doit être composée en grande partie de légumes. Vous pouvez varier les plaisirs en optant pour des brocolis, des tomates cerises, des aubergines, du chou, des carottes, et pleins d’autres selon les saisons. Pensez également à mélanger plusieurs couleurs de légumes différents pour bénéficier le plus d’apports nutritifs. Ils doivent composer un peu plus d’un quart de votre assiette. 

Ensuite, vous devrez aussi ajouter la même proportion de céréales. Le choix est également vaste dans ce domaine. En effet, vous pouvez ajouter du quinoa, des pâtes, de la semoule, du riz pour accompagner le tout.

D’autre part, les légumineuses ne sont pas à négliger non plus. Riches en protéines, elles assurent vos besoins énergétiques journaliers. Les lentilles, les haricots, les pois chiches font partie de cette catégorie.

 

Se tourner vers les alternatives de la protéine animale

tofu présenté en tranches

Le tofu est le premier aliment que les végétariens choisissent comme alternative à la viande. Il y en a même qui prennent la texture de la viande hachée. Ensuite, à la place des lardons, vous pouvez opter pour du tofu fumé. Par ailleurs, les falafels remplacent à merveille les boulettes de viande.

En outre, pensez aussi aux algues à manger à la place des poissons. Kombu royal, spiruline, dulse, laitue de mer, haricot de mer, wakamé, fucus, nori sont autant de choix qui s’offrent à vous. De plus, les algues alimentaires regorgent de nutriments bénéfiques pour l’organisme. Vous les trouverez dans les magasins bio, en grandes surfaces ou encore en poissonnerie pour les algues fraîches.

D’un autre côté, la banane, le yaourt ou encore l’agar-agar peuvent remplacer les oeufs dans vos recettes sucrées. Puis, vous avez même la possibilité de préparer de la mayonnaise vegan grâce au tofu soyeux. Bref, ce sont autant d’alternatives pour vous faciliter la vie au quotidien et déguster des plats délicieux !

D’autre part, le lait végétal prend la place du lait de vache, que ce soit pour le petit-déjeuner ou pour préparer le dessert. Ici aussi, le choix est large : lait d’amande, lait de coco, lait de soja, lait de noisettes, lait de noix de cajou… Pensez à consommer différents types de lait végétal pour varier les plaisirs.

 

Quelques astuces pour donner une touche gourmande à vos plats

Parce qu’être flexitarien n’est pas synonyme de manger des plats fades, il existe quelques astuces simples et des ingrédients faciles à trouver pour sublimer et donner une touche gourmande à vos assiettes. En premier lieu, il y a les graines à parsemer sur les salades, par exemple. Cela peut être les graines de sésame, les graines de lin, de pavot, etc. En plus, cela donne un goût en plus et un côté croquant dans votre assiette.

En outre, utilisez aussi des épices et les herbes aromatiques pour parfumer vos plats. Puis, tous ces condiments sont les meilleurs moyens de voyager et découvrir de nouvelles saveurs. À part cela, vous pouvez aussi trouver des crèmes végétales à base de soja pour remplacer la crème fraîche. Idéal pour les quiches et les veloutés !